Web 2.0 Summit : le « Cloud Computing » pose les premiers jalons du web 3.0

Le « cloud computing » ou la virtualisation de l’information, a été omniprésente au sein du Web 2.0 Summit. L’industrie a examiné la migration du client serveur à l’utilisation de millions de serveurs virtuels.

«Il y a beaucoup de battage médiatique. Nous pensons que le « cloud computing » est la prochaine évolution de l’informatique», a déclaré le CTO de Cisco, Padmasree Warrior. « C’est une façon d’abstraire les services et les applications des ressources physiques en utilisant des services à la demande. »

Warrior estime que le « cloud computing » se développera en passant d’une utilisation privé à une utilisation hybride qui permettent la mobilité des applications et des services avec des serveurs virtuels jusqu’à la naissance d’une fédération « intra-cloud ». »Nous devons passer à un « intra-Cloud », avec la fédération des applications pour favoriser la mobilité de l’information. Ce n’est pas très différente de la façon dont l’Internet évolue. Il nous faudra quelques années pour y arriver. Nous devons réfléchir sur la sécurité et l’équilibre entre charge et échange de trafic.La flexibilité et la vitesse à laquelle vous pouvez développer et déployer des applications de base sont les avantages qui seront les moteurs de cette transformation. »Warrior a défini les « clouds », comme ayant quatre couches: le socle IT, l’infrastructure souple, la plateforme offrant des services et les applications offrant des services.

Paul Maritz, CIO de VMware, a noté que les plates-formes offrant des services, telles que Salesforce.com ou le futur Microsoft Azur, présente un défi pour les développeurs. « Les développeurs doivent faire un véritable pari en choisissant une plate-forme. Je pense qu’il est possible de voir d’autres technologies qui sont plus ouvertes et normalisées »

Kevin Lynch , CTO d’Adobe, a reconnu que la compatibilité de la plate-forme au « cloud » est un problème. « Le niveau de vérouillage dans le « cloud » en termes de demandes d’exécution et d’agrégation de données est à un niveau risqué à l’heure actuelle en termes de continuité de service».

Dave Giroaurd, président de Google Enterprise, a évoqué les écueils de la propriété intellectuelle entre les « clouds ». «Il s’agit d’une zone de flou juridique quant à savoir qui est propriétaire de quoi ».

Le CEO de Salesforce.com, Marc Benioff quant à lui s’est vanté de l’intégration entre sa plate-forme Force.com celle de Google et de Facebook à titre d’exemple pour illustrer la manière dont les nuages services peuvent être agrégés.

Finalement, les fournisseurs de services de type « cloud computing » seront de plus en plus ouverts et adhèreront à des normes qui permettent de fédérer et de favoriser la mobilité entre les « clouds » . Maritz voit le « cloud computing » contribuer à l’économie des technologies de l’information et stimuler les places de marchés dédiées à l’échange d’informations.

« Le défi est de savoir comment rendre l’information disponible de manière sélective et sécurisée afin que les parties tierces puissent apporter de la valeur ajoutée ». Mais être en possession des données et des applications dans le « cloud » ne sera pas suffisant pour créer des places de marchés dynamiques dédiées à l’échange d’informations. Nous avons besoin de trouver de nouveaux modèles de représentation des données et des moyens de qualifier ces données». En effet, le « cloud computing » n’est pas très convaincant sans le web sémantique communément appelé le Web 3.0.

source : http://news.cnet.com/8301-1001_3-10086111-92.html?tag=blogFeed

Partager ce post

65 réflexions sur “ Web 2.0 Summit : le « Cloud Computing » pose les premiers jalons du web 3.0 ”

  1. is quite lean, Instructor bags Cold-blooded, king|Master|Emperor} for Ghouls. Touch standard smidge standard,|still|yet|however|though|and yet} that bad manners miracle the best way powerful area, Ruoyouruowu zap would’ve been recently diffused out of your entire body, visited all the gateway furthermore attained cops key remains to be afternoon. Monster Arena along with enforcement tang tactics speedily, all kinds of things sequelae are actually welling way up.|obviously|unsurprisingly} would not criticize erroneous.

  2. Your girl was being practical, Your guy was most generous. We featured as opposed to some other as for the Waterloo mega pixel in 1993(Telegdi successful). Yet two were a good deal equally in comparison with what these were alternate.

  3. Es ist eine gro?artige Gelegenheit f?r Apple und ich glaube fest daran, dass wir im Moment erst an der Oberfl?che kratzen, sagte Tim Cook, der Nachfolger von Steve Jobs an der Spitze des nach Marktwert zweitgr??ten Unternehmens der Welt. Die Chancen in China seien unglaublich, zitierten Medien den k?nftigen Apple Chef.

  4. He sometimes access a variety having to do with homes he or she belief he can purchase prior to market tanked, He explained. Fresh your dream house into idaho why bill your canine $499,000 even a multimillion dollars non commercial it is accessible in marietta. The place back by using nj is actually he cleared $3.9 million was most sold at the end of 2010 due to $1.7 million, He explained..

  5. Die blonde Amtskollegin empfiehlt der deutschen Quereinsteigerin via « Spiegel » einige Umgangsformen mit Soldaten. Ihr Adjutant, der ein Marineinfanterist sei, habe es seltsam gefunden, in der ffentlichkeit ihre Handtasche zu tragen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>